15358740005871051651719

Lors du passage de ce cher Philippe Jaenada aux Champs Libres de Rennes, j'avais scrupuleusement noté ces 2 livres chaleureusement conseillés par himself : bien m'en a pris!

La Grande Arche de Laurence Cossé,  Folio

L'incroyable récit de la construction la Grande Arche de la Défense par un architecte danois inconnu jusqu'alors et qui dama le pion aux stars de la profession. Vous saurez tout sur la genèse de cette édifice mais aussi sur le concours improbable lancé à l'époque (impensable aujourd'hui), sur les tourments de l'architecte (plus artiste que constructeur), sur les tours et détours de la politique (Mitterrand et sa cour, la cohabitation), sur les aléas (le mot est faible) de la construction.

Un roman que je n'aurais pas lu de moi-même mais que j'ai adoré: c'est passionnant! D'autant plus que l'auteur a une façon bien à elle de raconter cette histoire comme on suit une enquête, avec en plus beaucoup d'humour malgré le cauchemar que ce fut pour son créateur. Et chapeau bas pour son apprentissage des termes techniques, aussi bien en urbanisme qu'en type de béton ou de marbre... Un bouquin qu'on ne peut pas lâcher!

Traîne-savane de Guillaume Jan, Livre de poche

Celui-là, il était pour moi! Jaenada: " C'est un copain écrivain qui, un jour qu'il descendait le fleuve Congo, vit une belle jeune femme sur sa rive. Elle s'appelait Belange, ils tombèrent amoureux. Il a fini son voyage, est rentré en France puis est reparti au Congo pour la retrouver" (extrait non certifié conforme)

Guillaume Jan construit son livre en alternant des chapitres consacrés à son voyage dans la brousse avec Belange sur la trace des pygmées avec d'autres relatant les aventures de Livingstone en Afrique. En juxtaposant ses différentes périodes de l'Histoire, on apprend une foule de choses sur ce pays: avant l'arrivée des colons, l'horrible appropriation par le roi belge Léopold II, la colonisation et la vie d'aujourd'hui, en passant par les conséquences dramatiques de la déforestation.

Les passages sur Livingstone nous font découvrir un explorateur atypique, assez pathétique, aux conclusions géographiques ou scientifiques assez mauvaises mais animé par le désir de libérer le peuple africain de ses chaînes. 

Ce que j'ai surtout aimé dans ce livre, c'est le parcours des amoureux à travers la jungle, les rencontres qui à chaque fois semblent tombées du ciel, les chemins détournés, la différence d'aisance entre le narrateur (pourtant habitué à bourlinguer) qui sue à grosses gouttes et sa belle qui semble flotter au-dessus de la piste  (avec son jean slim et son petit sac à main). Sa façon d'entremêler un récit intime avec celui d'un pays, de nous faire découvrir d'autres façons de penser et de vivre.  Une belle découverte!