9782234083196-001-TDu nature writing italien, pour changer!

Pietro, un petit italien de 11 ans, grandit entre une mère à la force tranquille et un père souvent absent, assoiffé de sorties en montagne. Un été, ils décident de se trouver une petite maison de vacances dans le Val d'Aoste. Un point de départ vers les montagnes des alentours pour le père, une véritable maison de famille pour la mère, le début d'une longue amitié pour Pietro.

Il y retrouvera chaque été Bruno, le garçon d'à côté, qui l'initie aux merveilles de la montagne: les torrents, les cachettes, les animaux mais aussi les bonheurs et les drames de la vie. Pour son père, Bruno se révélera comme une autre facette de lui-même, un double ou un fils idéal...

20 ans plus tard et après avoir parcouru le monde et ses sommets, Pietro revient dans ce petit coin du Val d'Aoste et y retrouve, fidèle à lui-même, son ami Bruno: le pur montagnard, l'enraciné, un temps ébloui par l'amour d'une femme mais lié pour toujours à la montagne.

Un magnifique récit initiatique, d'amitié et d'amour filial. Un roman qui aborde aussi le thème de la quête de soi, du mal-être (intime ou face à la société), de la nécessité absolue pour certains de se confronter à la nature, à plus grand que soi pour se sentir vivant.

Il y a sûrement un peu de Pietro et de Bruno dans Paolo Cognetti: je suis en train de lire son récit autobiographique, Le garçon sauvage où il raconte sa fuite en montagne, son besoin vital de s'éloigner du monde des hommes tel un ermite pour redonner un sens à sa vie.

Et il a reçu le prix Stregga et le Médicis étranger en 2017 (mon prix français préféré décerné aussi à David Vann, Daniel Mendelsohn, Dave Eggers entre autres). Cet écrivain va trouver sa place dans ma bibliothèque entre Erri de Luca et mes chers américains (Rick Bass, Pete Fromm, Doug Peacock, Edward Abbey, etc.)!