Dimanche 10 août: de Lander à Greybull

Ce matin, on décolle à 10h40: ça sent le farniente! et déjà une pensée pour ma copine Hélène qui fête aujourd'hui ses 40 ans!!!
Lander est réputée pour être la capitale de l'escalade et du sport outdoor. J'avais prévu de faire une descente de la Wind River en raft, j'avais... Rien de réservé heureusement car une fulgurante attaque de flemmite nous prend.

On se dirige quand même vers la réserve indienne de Wind River, et le fort Washakie où vivent des Shoshones de l'Est et des Arapahos du Nord mais on tombe mal car on est dimanche et le centre culturel est fermé. Il y a aussi 2 cimetières à "visiter" où l'on peut voir les tombes du chef Washakie et de Sacajawea (qui guida Lewis et Clark lors de leur expédition vers l'Ouest). La vue de tombes qui ont l'air très fraîches nous retient et on décide de poursuivre notre route à travers une campagne assez bucolique. Rendez-vous raté, dommage.

004-DSC_0005-001

1er arrêt pour le pique-nique dans la petite bourgade de Shoshoni dans le traditionnel parc ombragé: quelle merveilleuse idée! c'est qu'il commence à faire chaud. Un ersatz de jambon-beurre pour Corentin qui demande pour la 100ème fois: "mais pourquoi, ils ne font pas de pain dans ce pays?"

008-DSC_0012-001

Juste à côté, on observe le manège autour d'une supérette-station-service et son non-moins traditionnel  distributeur de glace (pour les glacières bien sûr): ça nous étonnera toujours! Pendant ce temps, on assiste à un défilé de pick-up tractant d'autres véhicules divers et variés...

005-DSC_0006-001

006-DSC_0008

007-DSC_0010-001

Allez, on repart pour l'activité de la journée: les sources chaudes minérales de Thermopolis (135° Fahrenheit) et les piscines qui vont avec!

012-DSC_0018-001 - Copie

 

013-DSC_0020-001 - Copie

Arrivés au Hot Springs State Park, on se rend compte qu'on a le choix entre plusieurs piscines. On se range à l'avis de Coco: le Hellies Teepee Spa! Un choix mûrement réfléchi par une comparaison hautement technique des hauteurs du toboggan.

On passe une chouette après-midi dans une délicieuse odeur d'oeufs pourris, à ploufer dans des bassins "plus chaud, tu meurs", à se brûler les pieds, à tenter le tout pour le tout dans les bassins où on ne peut rester que quelques minutes (ou secondes), à se griffer le dos sur le toboggan (enfin, les garçons), le bonheur!

En plus, il n'y a pas trop de monde et les gens sont cools. Une petite fille me dit: "I like your nail polish!"*. Ça me rappelle qu'une fille à Salt Lake City m'vait dit en pleine rue: "I like your dress!"*. Les américain(es) sont spontanées... Et j'ai compris ce qu'on m'a dit :-). Quelques photos tirées de leur site internet (trop dangereux pour faire des photos!)

poolslider4poolslider5poolslider7poolslider6poolslider3

 

Il faut quand même que je vous parle des vestiaires: les américains sont réputés pour leur pudibonderie mais il faut constater que nous n'avons pas la même notion de l'intimité... Côté fille: des petites "cabines" pour se changer avec 2 petits rideaux riquiqui qui, bien sûr, n'autorisent pas la fermeture complète des portes, mais bon, ne soyons pas snobs! c'était avant de savoir comment c'était côté garçon: rien. Peut-être un banc et encore... Tous égaux devant le créateur?

On ressort de là très relax (j'te jure Hélène, on pense à toi!). On va encore se tremper un peu les pieds directement dans la rivière réchauffée par les sources chaudes. On aurait pu aussi se promener sur les sentiers aménagés en bois sur les terrasses de calcaires, mais on n'avait pas envie de mourir. Sans blague, c'est à faire le matin ou en soirée à la fraîche (déconseillé aux jeunes enfants et aux cardiaques).

015-DSC_0025

018-DSC_0028

Encore 1h de route pour rejoindre Greybull et notre "cabin" au camping Koa (avec air conditionné, frigo et micro-ondes: le grand luxe!). Et là, Corentin et moi ne pouvons pas résister à... la piscine! plus froide, celle-là (si, si, Hélène: je pense à toi).

019-DSC_0029

6-2014-08-11 09

4-2014-08-10 21

On va manger au Uptown Café (une bière à la santé d'Hélène!): un petit restau sans prétention qui nous fera passer une soirée assez drôle. La serveuse a un accent à couper au couteau et on a bien du mal à se comprendre!! En feuilletant le journal local, je m'aperçois que LA VEILLE Craig Johnson était ici, à l'aéroport de Greybull. C'est ce qui s'appelle "pas de bol" :-( Bon je me rattrape en me réjouissant de la vitrine du magasin d'en face et puis demain on sera sur son territoire. A noter qu'il a une rude concurrence avec un autre auteur local, C.J. Box (j'en ai lu un, mouais...).

7-Photo-0787

Petite virée aux abords de la ville pour admirer le coucher du soleil et l'apparition fantomatique d'un train dans la nuit.

021-DSC_0034

2-CIMG5982

022-DSC_0042-001

Le nom de Greybull sonne étrangement à mes oreilles car il veut dire "Taureau blanc" ou "bison blanc". Cet animal a une signification particulière dans la culture amérindienne, moi il me rappelle un film vu quand j'étais petite avec Charles Bronson qui m'avait fait beaucoup cauchemarder... Je comprends mieux pourquoi en revoyant cette vidéo!

Trailer - The White Buffalo - J. Lee Thompson - 1977

Allez, au dodo! en parlant de train, ils nous ont réveillé plusieurs fois dans la nuit...

5-2014-08-10 213-2014-08-10 21Moyenne

Pour les non-anglophones:

*"I like your nail polish!": j'aime ton vernis! (elle parlait de mes doigts de pied)

*"I like your dress!": j'aime ta robe!