hatzfeld LA SOLITUDE DU COUREUR ETHIOPIEN

Un grand reporter français en mission sur le front entre l'Éthiopie et la Somalie se retrouve par hasard face à un double champion olympique du marathon, relégué au rang de simple soldat. Fasciné par la sérénité du coureur et le mystère de sa déchéance, il n'aura de cesse d'enquêter pour trouver des réponses à ses questions: pourquoi a-t-il été mis au placard? cette histoire de dopage est-elle réelle? peut-il encore courir? où est la vérité? et laquelle, celle du Nord ou du Sud?marathon1)

Hatzfeld décrit à merveille le monde du marathon, la beauté des coureurs de fond, la souffrance et le plaisir de courir. Il y a du Blondin dans sa façon d'écrire... à savoir que je ne coure pas mais mon grand frère oui, et depuis toute petite, il me fait partager sa passion, ce qu'il ressent, et surtout regarder les grandes courses à  la télé à tel point que Said Aouita est pour nous un demi-dieu!!

Il fait aussi de très beaux portraits de femmes: la kiné du coureur et surtout sa femme, grande et belle dame, digne jusque dans la déchéance et la misère. Et en fin connaisseur de l'Afrique, de la géopolitique, il amène à réfléchir aux rapports Nord/Sud, à nos différences, nos incompréhensions.

Son texte, d'une grande beauté, révèle surtout un amour de l'Afrique, de l'Autre, des hommes. Mais regarder plutôt cette petite vidéo: tout est dit.